Planetarium – Epinal – Observation astronomique

Observation astronomique

« Observation astronomique »
Primaire – Collège – Lycée – durée 2h00 ou plus

Quoi de mieux pour découvrir l’astronomie que de lever les yeux et contempler le ciél étoilé ? Dès lors, de nombreuses questions se posent : où est la Grande Ourse ? Quelles sont ces étoiles plus brillantes ? Est-ce que l’on voit des planètes ?…

OBJECTIFS :
  • Observation active : on amène les enfants à observer le ciel, à se repérer, à comparer, à noter ses observations…
  • Observation passive : l’animateur montre aux enfants : les constellations du moment, les différents instruments d’observation et les différents objets du ciel (la Lune, les planètes, des nébuleuses, des amas d’étoiles, des galaxies…).
MATERIEL :

L’enfant découvre que son premier outil d’observation est son œil. Puis il découvre des instruments permettant de voir de mieux en mieux : jumelles, lunette astronomique et télescope.

DEROULEMENT :

La séance d’observation se décline en deux temps :

  1. Sous la conduite d’un animateur, l’enfant est mis en situation d’observateur.
    D’abord, il observe le ciel à l’œil nu, compare et inventorie sur une fiche tout ce qu’il peut repérer (points fixes ou non, plus ou moins brillants, qui clignotent ou pas, couleurs…).
    Ensuite, il regarde la même partie du ciel avec une paire de jumelles et compare avec sa précédente observation. Tout cela pour amener l’enfant à dire qu’il voit plus de choses, donc qu’il voit mieux avec un instrument.
  2. L’enfant est ensuite invité à observer dans différents instruments astronomiques : lunette et télescope de 115 mm et de 250 mm.
    Là encore, il compare la qualité de ce qu’il observe.
    Dans la lunette astronomique et le petit télescope, le disque des planètes est maintenant visible, les cratères de la Lune se voient en détail, des objets flous se dévoilent un peu.
    Dans le télescope de 250 mm, les planètes laissent apparaître quelques détails. On a l’impression de survoler la Lune et des objets lointains apparaissent : nébuleuses planétaires, amas d’étoiles, étoiles double, galaxies.
A PREVOIR :

Pour une soirée d’observation, prévoir un habillage conséquent, même en été : bonnet, gants, pull, manteau chaud, chaussettes de laine et bonnes chaussures fermées sont fortement recommandées !

QUE PEUT-ON VOIR ?
  • Au printemps : les constellations de la Grande Ourse et de la Petite Ourse, du Lion, du Bouvier… Les objets : l’amas de la crèche, les galaxies M81 et M82, l’amas d’Hercule…
  • En été : Le triangle de l’été, les constellations du Cygne, d’Hercule, du Scorpion,. Les objets : l’amas d’Hercule, la nébuleuse planétaire de la Lyre, l’étoile double Albiréo…
  • En automne : Le carré de Pégase, les constellations d’Andromède, Persée, Cassiopée… Les objets : double amas de Persée, galaxie d’Andromède.
  • En hiver : les constellations d’Orion, du Taureau, des Gémeaux, du Grand Chien… Les objets : l’amas des Pléiades, la nébuleuse d’Orion, l’étoile la plus brillante du ciel Sirius…

L’observation de la Lune et des planètes dépend de leur visibilité au moment de la venue du groupe.

EN CAS DE MAUVAIS TEMPS :

L’observation est tributaire de la météo. En cas de mauvais temps, une autre activité sera proposée ou choisie d’avance en concertation avec l’enseignant (séance de planétarium, fabrication d’une carte du ciel…).


Page précédente : Ateliers de découvertes

Page suivante : Ateliers de sciences physiques