Astronomie

Phases de la lune (1h30) CE2 au Lycée

A l’aide d’une maquette en 3 dimensions du système Terre-Lune et d’un protocole expérimental, l’enfant doit régler sa maquette sur 8 positions repérées. Chaque repère correspond à une phase bien déterminée. L’enfant doit donc placer la Lune en fonction de la source de lumière. Puis, il observe la Lune vue depuis la Terre et dessine ce qu’il voit. Il découvre ainsi les phases lunaires.

Pré requis :

  • Ombres et lumière

Jouons avec la lune (1h00) CP au Lycée

Les enfants se placent en cercle autour d’une sphère moitié blanche et moitié noire. Chaque enfant dispose d’une ardoise et d’une craie afin qu’il dessine ce qu’il observe de sa place. Ensuite, les ardoises sont rassemblées et redistribuées au hasard. L’enfant doit alors retrouver sa nouvelle place en fonction de sa nouvelle ardoise. Au final, les dessins mis dans le bon ordre représentent les différentes phases de la lune. Une discussion s’engage alors afin que l’enfant constate qu’un même objet est vu différemment selon son emplacement dans l’espace.

Pré requis :

  • Ombres et lumière

Carte des phases de la lune (1h30) CE2 au Lycée

Dans cet atelier, chaque enfant va faire plusieurs dessins de la lune afin d’expliquer comment il la perçoit. Il constate alors que chaque enfant ne dessine pas la lune de la même manière. Un dialogue s’installe et l’enfant réalise que c’est la face éclairée par les rayons du soleil qu’il voit depuis la Terre. Puis, grâce à une maquette en 3D, il va observer les changements d’apparences de la lune selon sa position autour de la Terre. Chaque enfant va alors construire une carte animée afin d’associer les différentes phases de la lune à son mouvement autour de la Terre.

Pré requis :

  • Ombres et lumière

Cycle des saisons (2h00) CM1 au Lycée

Un dialogue s’installe entre l’enfant et l’animateur afin qu’il constate que la durée du jour et de la nuit varie en fonction des saisons. L’enfant doit définir que le jour correspond à la partie de la Terre éclairée par le soleil et la nuit à la partie de la Terre non éclairée par le soleil. Ensuite, à partir d’une boule graduée traversée par un axe et d’une lampe, l’enfant doit trouver un moyen pour faire varier la durée du jour et de la nuit. L’enfant se rend compte que, en inclinant l’axe, la durée du jour varie. Enfin, à l’aide d’une maquette Terre-Soleil composée d’un axe plié, il va faire tourner la Terre autour du soleil afin de constater le changement d’éclairement de la Terre et donc le changement de saisons.

Pré requis :

  • Ombres et lumière

  • Jour et nuit

Rayons du soleil (1h15) CE1 au Lycée

Une discussion s’engage afin d’amener les enfants à constater qu’il y a des changements naturels au cours de l’année tels que : changement de la température, de la luminosité… Les enfants émettent des hypothèses afin d’essayer d’expliquer tout cela. Puis, 2 maquettes sont mises à la disposition des enfants. La première maquette cartonnée leur permet d’observer que la course du soleil est plus grande en été qu’en hiver. La deuxième maquette, Terre-Soleil, va leur permettre de manipuler afin d’en trouver la course.

Jour et nuit (1h15) CP au Lycée

Le jour et la nuit rythment notre vie. Cet atelier permet de découvrir quels phénomènes sont à l’origine du jour et de la nuit ainsi que de leur succession.

Les enfants expérimentent un protocole en binôme. Pour cela, ils disposent de matériel (lampe de poche, boules, globe terrestre…).

Après un rappel sur l’éclairement d’une sphère et le phénomène des ombres, l’enfant expérimente sur le globe terrestre. A lui de découvrir les phénomènes qui régissent le jour et la nuit sur la Terre.

Pré requis :

  • Notion d’ombre et lumière

  • Notion de géographie terrestre

Dessiner les constellations (1h30) CP au Collège

Dans cet atelier, chaque enfant dispose de 3 feuilles parsemées de points. Grâce à son imagination, il doit relier des points afin de former une figure puis il donne un nom à chacun de ses dessins. L’atelier se poursuit ensuite au planétarium où l’enfant constate que nos ancêtres ont fait ce travail autour des points lumineux de notre ciel : les étoiles. Ils ont donc imaginé des dessins dans le ciel qu’ils ont nommés constellations. L’animateur va évoquer les histoires de la mythologie qui accompagnent les constellations. Enfin, par groupe de 4 ou 5, les enfants vont imaginer des légendes autour de leurs propres dessins et vont les raconter au reste de la classe.

Carte du ciel (1h30) CE2 au Lycée

L’enfant va d’abord observer le ciel au planétarium et constater qu’il y a beaucoup d’étoiles plus ou moins brillantes et plus ou moins serrées. L’animateur va alors faire « tourner » le ciel afin que l’enfant constate que le ciel change selon l’heure de la nuit ou le jour de l’année. L’enfant construit ensuite sa carte qui sert à se repérer dans le ciel à une heure et un jour donnés. Il trace sur sa carte quelques constellations remarquables (la Grande Ourse, Orion…). Puis, il met la carte en application dans le planétarium en repérant les constellations à un jour donné.

Cadran solaire (1h30) CP au Lycée

Cet atelier se passe à l’extérieur. Grâce à un bâton planté dans une feuille, l’enfant observe l’ombre du bâton qui se déplace sur la feuille au fur et à mesure du temps. Il suit les changements de position de l’ombre et note l’heure de chacun de ses relevés. Cela amène l’enfant à constater le mouvement apparent du soleil dans le ciel et à comprendre à quoi sert un cadran solaire. Il fabrique alors son propre cadran solaire qu’il exploitera en fin d’atelier.

Système solaire en pâte à modeler (1h30) CE2 au Lycée

A l’aide d’une maquette, les enfants observent et décrivent le Soleil et son cortège de planètes, puis modélisent les planètes avec de la pâte à modeler.

Le groupe d’enfants se situe devant la maquette du système solaire à l’échelle 1/100 000 000 ème. Ils observent en silence, puis, à travers un jeu de mémoire, décrivent ce qu’ils ont vu à l’animateur. Cette discussion amène au constat que les planètes ont des couleurs et des tailles différentes mais une forme commune. La suite de l’atelier se déroule autour des tables où chaque enfant, à l’aide de pâte à modeler, reproduit les 8 planètes ou quelques unes (selon l’âge) de la façon qui lui parait la plus réaliste.

Météorites (1h30) Collège – Lycée

Cet atelier consiste à reconnaître et à retrouver une météorite parmi plusieurs roches terrestres grâces à des critères de reconnaissance. Après avoir vu les différentes roches et les principaux critères de reconnaissance, chaque enfant va avoir à sa disposition plusieurs échantillons de roches. Il observe d’abord leur forme et la présence éventuelle d’une croûte de fusion. Puis il les pèse et mesure leur volume par déplacement d’eau, afin d’en déduire leur densité. Enfin, il teste leur réaction à l’aimant pour identifier leur magnétisme. La discussion peut alors s’engager pour savoir qui est la météorite.

Pré requis :

  • Savoir calculer la densité

Micrométéorites (1h30) Collège – Lycée

Atelier d’observation et de manipulation qui consiste à isoler des poussières atmosphériques susceptibles d’être des micrométéorites.

Les élèves étudient d’abord des poussières prélevées sur le toit de la MJC. Ils les observent dans leur ensemble. Puis, ils isolent les particules magnétiques, les observent à la loupe binoculaire et les dessinent. Les particules sphériques sont de potentielles micrométéorites. Ensuite, les élèves étudient les poussières d’un filtre à particules ramené d’une mission en Antarctique, où les traces de pollution humaine sont peu fréquentes. Ils prélèvent les plus grosses particules, les observent à la loupe binoculaire et les dessinent : la plupart sont des micrométéorites. Pour finir, ils coulent une résine sur leurs poussières et partent avec leurs micrométéorites.

Les commentaires sont fermés.